Le STIF, Keolis et Versailles Grand-Parc lancent l’expérimentation du nouveau bus électrique ALSTOM-NTL sur le réseau de Versailles-Vélizy

26-07-2017. Dans le cadre du Grand Paris des Bus, Valérie Pécresse, Présidente du STIF et de la Région Ile-de-France, a décidé de renouveler massivement les bus et cars franciliens, afin d’en améliorer le confort et la sécurité et d’assurer une meilleure desserte de l’Île-de-France. Cet investissement massif permettra également d’acheter des bus propres plus respectueux de l’environnement et de la santé de tous les Franciliens. Ainsi, dès 2020, 30% des bus et cars franciliens seront hybrides, électriques ou au bio-GNV. Les zones denses, celles qui sont le plus polluées, seront équipées à 100% de bus propres dès 2025.

6 lignes de bus électriques en Ile-de-France

Pour réaliser ces objectifs ambitieux, Valérie Pécresse a choisi de démultiplier le nombre de lignes électriques. En 2016, la ligne 341 de la RATP est devenue la première de bus électrique de France. Pour 2018, 5 autres ont été sélectionnées : les lignes 115, 126, 72 exploitées par la RATP, la ligne 1 RBus (Transdev) reliant les gares d'Argenteuil et de Sartrouville et la ligne 23 (KEOLIS) Velizy 2 - Versailles Europe.

Le Bus APTIS d’Alstom, une grande innovation financée par le STIF

Sur le réseau de bus de Versailles-Vélizy, c’est donc la ligne 23 (entre Versailles Europe et Vélizy 2) qui sera équipée de bus électriques. Dès le mois de septembre, les usagers de cette ligne expérimenteront durant 6 mois le nouveau bus 100% électrique ”APTIS”, développé sur une base de tramway par Alstom et sa filiale NTL.

Cette expérimentation, d’un coût de 525 000€ entièrement financés par le STIF, doit permettre d’adapter cette nouvelle technologie aux contraintes d’exploitation et coller au plus près aux besoins des passagers. C’est aussi un moyen d’en accélérer le déploiement massif, car si l’expérimentation s’avère concluante, sept autres bus APTIS pourraient être achetés pour couvrir la ligne 23 à 100%. Elle s’appuie sur un partenariat entre le STIF, l’intercommunalité de Versailles Grand Parc et le groupe KEOLIS, opérateur du réseau de Versailles-Vélizy.

Seuls deux exemplaires d’APTIS ont été construits pour le moment. Ils sont tous deux en expérimentation en Île-de-France (sur la ligne 21 de la RATP et la ligne 23 du réseau de Versailles-Vélizy).

La communauté d'agglomération de Versailles Grand Parc présidée par François de Mazières porte une ambitieuse politique en matière de mobilités innovantes. En fédérant entreprises (Air Liquide, SNCF), instituts de recherche (VEDECOM, IFSTTAR) et universités (UVSQ, ESTACA), l’Agglomération s'appuie sur un écosystème exceptionnel pour favoriser l’émergence d'expérimentations et de nouveaux services (véhicule autonome, bus électriques et hydrogènes...).

Expérimenter de nouvelles solutions de bus propres

Dans le cadre de la Révolution dans les transports, Valérie Pécresse souhaite aussi tester toutes les solutions de bus propres pouvant répondre à des contraintes d’exploitations différentes. Le STIF travaille également sur les autres motorisations (hydrogène, bio-carburants). Des expérimentations sont en cours de calage avec les industriels. Ainsi, deux bus à hydrogène financés à hauteur de 1 M€ par le STIF seront testés par l’opérateur SAVAC à Versailles Grand Parc.

Une centrale d’achat pour accélérer les commandes

Aujourd’hui, plus de 70 entreprises de tailles très diverses assurent la desserte bus en Île-de-France. Pour accélérer les acquisitions, réduire les prix et garantir un niveau de confort, de fiabilité et de sécurité aux usagers, le STIF a décidé d’acheter lui-même les bus destinés à la grande couronne. Le Conseil d’administration du STIF devrait voter fin juin la constitution d’une centrale d’achat (la CTAP) afin de réaliser des appels d'offre massifs fin 2017. Pour la petite couronne, les appels d’offre se feront de manière indirecte, via le contrat du STIF avec la RATP.

Option Climatisation / ventilation réfrigérée désormais activée dans les appels d’offres

A la demande de Valérie Pécresse, l’ensemble de ces appels d’offres intégreront une option sur la climatisation, que la majorité précédente avait écartée pour des raisons idéologiques, malgré des besoins de plus en plus évidents avec l’augmentation du nombre de jours de canicule, dus au réchauffement climatique.

Une nouvelle identité pour le réseau

Depuis la loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (MATPAM), les missions du Syndicat des Transports en Île-de-France (STIF) ont évolué. Le STIF est désormais autorité organisatrice des mobilités durables, et dispose de compétences élargies qui dépassent les seuls transports en commun. Pour assurer ces nouvelles missions, le STIF se réorganise. Il adoptera fin juin une nouvelle gouvernance et une nouvelle organisation. Son identité se mettra en cohérence avec ses missions et son organisation. C’est pourquoi le STIF, adopte une nouvelle marque voyageurs « Ile-de-France mobilités » pour traduire cette nouvelle ambition.

Cette nouvelle identité se déploiera progressivement. Les marques des opérateurs, qui assurent l’exploitation du matériel roulant qui est acquis par Ile-de-France mobilités resteront présentes. Tous les nouveaux matériels commandés porteront cette nouvelle identité.

Le Grand Paris des bus

Le STIF a lancé le Grand Paris des Bus, un programme d’envergure pour améliorer le bus en Ile-de-France. Chaque année le STIF, avec les opérateurs et les acteurs locaux, engagera les actions concrètes sur l’ensemble de l’Ile-de-France pour améliorer les correspondances des bus avec les trains, les métros et les tramways, adapter les horaires, les fréquences et les parcours des lignes, créer de nouvelles lignes, innover avec des véhicules modernes, sécurisés, confortables et écologiques, rendre les arrêts de bus accessibles avec une information voyageur claire et uniformisée.

Caractéristiques du bus APTIS et de la technologie « full autonomy »

Cette expérimentation en conditions réelles d’exploitation permettra d’éprouver la technologie d’ALSTOM sur une année, sur les thématiques suivantes :

  • la consommation électrique du bus et sa recharge,
  • le comportement des batteries,
  • le fonctionnement de l’alimentation au dépôt,
  • la maintenance sur les aspects mécaniques et électriques,
  • le modèle économique et les coûts d’exploitation du véhicule.

Ce véhicule se caractérise par des innovations multiples :

  • Un empâtement spécifique et 4 roues directionnelles qui permettent une giration optimisée,
  • Un aménagement intérieur unique offrant plus d'espace à l'usager,
  • Une maintenance facilitée par la possibilité d'intervenir sur des modules indépendants du véhicule (élément de carrosserie notamment),
  • Un design unique à la croisée du bus et du tramway
  • Une technologie électrique full autonome (sans recharge en ligne) offrant un maximum de souplesse en exploitation.

Principales caractéristiques mécaniques :

  • Longueur : 12 m
  • Poids total en charge : 20t
  • Poids à vide : 14,5t

Principales caractéristiques énergétiques :

  • Autonomie : 120 kms
  • Type de charge : Lente au dépôt avec armoire et connectique dédiée

Principales caractéristiques dynamiques : vitesse max de 70km/h

Principales caractéristiques confort d’utilisation :

  • 3 portes doubles louvoyantes coulissantes
  • Climatisation
  • Chauffage air pulsé
  • 79 passagers en configuration différente : 2 emplacements UFR et 22 assises dont 2 PMR
A noter que le bus APTIS est également expérimenté sur les lignes 21 (Gare Saint-Lazare – Porte de Gentilly) et 147 (Eglise de Pantin – Sevran Avenue Ronsard) du réseau RATP pour une durée de 6 mois. Néanmoins, le bus Aptis du réseau de Vélizy présente des fonctionnalités différentes par rapport à celui du réseau RATP : la présence de la climatisation, 3 portes latérales au lieu de 2. En outre, l’autonomie est moindre par rapport au bus RATP car moins de batterie est embarquée (11 modules contre 14) du fait de la climatisation.