Euro 2016: Keolis au coeur de l'événement

07-06-2016
Du 10 juin au 10 juillet 2016, Keolis en partenariat avec SNCF, le transporteur national de l’Euro 2016, transportera les équipes, les arbitres, le staff technique et les VIP du championnat d’Europe de football. Par ailleurs, les réseaux de Lille, Lyon, Bordeaux et Lens, quatre villes hôtes de l’événement, se sont mobilisés et ont mis en place des dispositifs spécifiques pour faire face à l’affluence de supporters attendus dans les stades mais aussi les « Fan Zones ».

1 600 transferts en autocars pendant 31 jours !  Voilà la tâche qui incombe à Kisio et à Keolis Travel Services, les deux filiales du Groupe Keolis qui se sont vu confier la responsabilité d’organiser et de coordonner le transport des équipes, des arbitres, du staff technique et des VIP de l’UEFA. 

Les 24 équipes en compétition disposent de leur véhicule et de leur équipage dédiés sur la durée de la compétition. Nous avons investi dans 44 autocars grand tourisme et accrédité au total plus de 350 collaborateurs (conducteurs, agent de maintenance et d’entretien, encadrement), du personnel bilingue, formé spécifiquement. Nous devons être irréprochables sur la qualité de service attendu, l’écoute client et le respect des procédures.

 

Daniel Aubaret, Directeur Marketing de Kisio

Lyon : 180 conducteurs mobilisés

L’implication de Keolis durant cet événement ne s’arrête pas là. En effet, quatre réseaux opérés par le Groupe se situent dans des villes qui accueillent des matchs : Lille, Bordeaux, Lens et Lyon. Dans la capitale des Gaules, pas moins de 180 conducteurs du réseau TCL sont mobilisés sur tous les modes, afin d’assurer le service exceptionnel mis en place : trois heures avant chaque match, la fréquence du métro est portée à son maximum (moins de deux minutes pour la ligne D automatisée, toutes les trois minutes sur la ligne A), des bus articulés font la navette entre Eurexpo et le stade toutes les minutes, et à la fin de chaque match, l’offre de transport est renforcée pendant deux heures. 37 000 supporters sont attendus à chacun des six matchs programmés au Parc Olympique Lyonnais.

Bordeaux : un accueil sur mesure

Keolis Bordeaux Métropole met aussi le paquet pour recevoir dignement les 20 000 supporters qui emprunteront le réseau TBC chaque soir de match, en injectant notamment 25 rames de tram supplémentaires dans le réseau et 27 bus articulés en plus qu’un jour normal. La filiale, en lien avec SNCF, l’aéroport de Mérignac et l’Office de tourisme, lance par ailleurs un programme baptisé « Welcome ». Son objectif : déployer des agents bilingues dans les pôles d’échanges multimodaux les plus importants pour informer et orienter les voyageurs. Un concept relayé sur tout le réseau via la présence de conducteurs et de vérificateurs pouvant s’exprimer en deux, voire trois langues.

Lens : des parcs-relais éphémères

Lens est la seule des quatre villes hôtes à ne pas desservir son stade avec un mode lourd (tram ou métro). Et pour cause, le fameux Stade Bollaert est situé à seulement 300 mètres de la gare. Néanmoins, pour faire face à l’affluence de supporters les jours de match, Tadao, le réseau géré par Keolis Artois Gohelle, déploie un système de navettes de bus à partir de cinq parcs-relais éphémères créés pour l’occasion. L’objectif étant de transporter depuis ces parkings situés à environ 3 km du stade 10 000 personnes chaque jour de match. Pour y parvenir, Tadao mobilise 80 véhicules et assure des rotations quatre heures avant les matchs, à raison d’un départ toutes les cinq minutes.

L'Euro à Lens en quelques chiffres

  • 17 000 personnes à transporter
  • 67 véhicules, cars en journée, bus en soirée
  • 5 300 km/jour
  • 20 cadres et agents de maîtrises répartis sur les parkings (accompagnateurs, patrouilleurs, coordonnateurs de véhicules...)
  • 1 système de radio-pilotage dédié

Lille : des supporters informés en temps réel

A Lille, au-delà du dispositif exceptionnel mis en place pour gérer le flux des 25 000 supporters prévus par match, Keolis Lille lance pour l’occasion une application dédiée, permettant aux supporters de s’orienter, d’effectuer des recherches d’itinéraires et d’obtenir des informations en temps réel sur le trafic. En complément, des messages sonores sont diffusés dans le métro lors de chaque match : ils indiquent le temps de trajet pour arriver au stade et la durée d’attente aux points de filtrage. L’événement est également l’occasion pour Keolis Lille d’innover : la filiale commercialise en effet 5 000 bracelets connectés (NFC), comprenant un pass à la journée, rechargeables grâce à une puce électronique. Une première mondiale qui permet aux supporters de valider d’un coup de poignet.

 

Lille renforce son offre et son personnel à l'occasion de l'Euro

Les jours de match, le réseau lillois double son nombre d'utilisateurs dans son métro, son tramway et ses bus. Augmentation de la fréquence de passage et du personnel pour accueillir et guider les voyageurs, bracelet connecté : Transpole met tout en oeuvre pour fluidifier et faciliter le trafic pendant cette grande fête sportive !