Création de «Shanghai Keolis Public Transport»

28-03-2014
A l’occasion de la visite en France du Président chinois Xi Jinping, Keolis et Shentong Metro Group – la société du métro de Shanghai – ont renforcé leur partenariat stratégique, noué en avril 2013, en créant une coentreprise et en engageant un projet de centre de formation tramway.

Création d’une société commune

Jean-Pierre Farandou, président du Groupe Keolis, et Yu Guanggyao, président de Shanghai Shentong Metro Group, ont signé hier, en présence de la ministre du commerce extérieur, Nicole Bricq, et de son homologue chinoise, un accord majeur en vue de la création deShanghai Keolis Public Transport, coentreprise franco- chinoise.

Le siège de la société, détenue à 51% par Shentong Metro Group et à 49% par Keolis, ouvrira ses portes dès le mois de mai à Shanghai. Son président sera chinois, et son directeur général français.

L’objectif visé par les deux groupes est de répondre ensemble à des appels d’offres de métro automatique, de tramway et de train, en Chine, en Asie du Sud Est et à l’international.

Cette signature parachève trois années de rapprochement, guidé par les expertises respectives de ces deux acteurs majeurs du transport public :

  • Keolis est le leader mondial du tramway, notamment grâce à l’exploitation du réseau de Melbourne – le plus important au monde – et de nombreux réseaux français. Le Groupe est également une référence mondiale du métro automatique sans conducteur avec les métros de Lyon, Lille, Rennes, de l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle et du futur métro d'Hyderabad en Inde. Il exploite des réseaux ferrés en Grande-Bretagne, en Europe continentale et aux Etats-Unis. Au-delà de ces savoir-faire techniques, ses compétences en gestion de contrats de délégation de service public et son expérience des grands appels d’offres internationaux ont séduit son partenaire chinois.
     
  • Shanghai Shentong Metro Group a construit et exploite le plus grand réseau de métro au monde (570 km, soit le double du réseau parisien), et transporte quotidiennement 8 millions de personnes. Ce géant des transports en commun va permettre à Keolis de pénétrer le marché du métro chinois, immense, mais aujourd’hui fermé aux opérateurs étrangers

Projet d’un centre de formation tramway

Par ailleurs, Keolis et Shanghai Shentong Metro Group ont annoncé le projet de création d’un centre de formation aux métiers du tramway.

Il formera chaque année une vingtaine de cadres, managers et ingénieurs à la direction des futurs réseaux de tramway que pilotera Shanghai Keolis Public Transport.

Ce centre de formation franco-chinois ouvrira ses portes dès 2015, à Saint-Priest, près de Lyon.

Jean-Pierre Farandou, président de Keolis, se réjouit de la concrétisation de ce partenariat, initié il y a trois ans : « En raison de la taille de ses mégapoles, la Chine a privilégié le métro. Le tramway a aussi un avenir dans le pays, et les deux modes vont rapidement devenir complémentaires. La ville de Shanghai, par exemple, vient de décider de planifier la construction de deux mille kilomètres de tramway. La mutualisation de nos expertises va permettre à nos deux groupes de se développer sur la scène chinoise et internationale ».