Réseau Tao 100% électrique d’ici à 2024 : Orléans Métropole accélère la cadence !

Soucieuse de répondre au mieux aux enjeux environnementaux et sociétaux de demain, Orléans Métropole est engagée dans une démarche de Smart City au service de tous. Afin de tendre vers son objectif de territoire neutre en carbone d’ici à 2050, la Métropole engage la transition énergétique de son territoire et les expérimentations de véhicules électriques se multiplient, en 2019. Bus articulés, minibus et véhicule dédié au transport à la demande sont en test, entre le 19 mars 2019 et le 6 mai, sur le réseau Tao qui sera, d’ici à 2024, 100% électrique. Une première en France.

Dans la perspective d’une conversion totale de la flotte de bus du réseau tao au tout électrique d’ici à 2024, Orléans Métropole et Keolis Metropole Orléans expérimentent, depuis 2017, des véhicules pour se positionner comme le premier réseau de France à n’utiliser que cette technologie. Empreinte carbone réduite, absence de nuisances sonores et de vibrations per-mettant de rendre plus agréable le quotidien des usagers, des riverains et des agents de conduite, innovation technologique, investissement et transformation du métier de maintenance des bus : ce choix énergétique répond à une véritable ambition pour notre territoire de demain. 

Cette expérimentation permet de tester, en conditions réelles, la consommation d’énergie et l’autonomie dans toutes les con-ditions d’exploitation, le confort ressenti par les voyageurs, la maintenance la fiabilité du matériel ou encore le système de charge. La journée, les véhicules à rechargement lent ont une autonomie de 170 à 200 km. Depuis peu, Tao expérimente un autre modèle de charge : le nouveau bus articulé VDL utilise une technologie de rechargement rapide par pantographe. Son autonomie est de 80 km avec 35 minutes de rechargement. Cette expérimentation doit permettre de juger de la pertinence de chacun des systèmes vis-à-vis des spécificités du réseau TAO. A ce jour, 2 bus articulés viennent de rejoindre le parc des véhi-cules en test qui regroupent donc désormais 6 bus électriques :  

  • Heuliez - un standard -
  • BYD - un standard et un articulé -
  • Yutong - deux bus de type standard dont un avec une batterie nouvelle génération -
  • VDL  -  un articulé

Le réseau Tao est le seul réseau exploitant avec autant de types de véhicules, de marques et d’infrastructures de rechargement. Par ailleurs, Les deux bus articulés sont les premiers véhicules de ce type mis en circulation en France. Tao est donc le premier réseau de transport urbain à mettre en ligne des véhicules électriques d’une capacité de plus de 120 personnes. 

Nouveaux essais avec minibus et véhicule petit gabarit 

Outre ces essais de bus standards et articulés, Tao expérimente également deux autres types de véhicules dans deux configurations :  

  • A partir du 19 mars et pendant 10 jours : un ludospace Nissan de 7 places pour la desserte des zones de Transport à la demande (zone Résa’Est). Paramètres évalués : autonomie, performances et confort
  • Du 25 avril au 6 mai : un minibus Bolloré de 22 places pour la desserte de la ligne 25 (pont de l’Europe / Ambert). Paramètres évalués : autonomie, performances, qualité d’insertion sur  la voirie et confort

À retenir 

  • 6 bus actuellement en test dont 2 articulés. Entre 170 et 200 km d’autonomie en moyenne
  • 1 minibus et 1 véhicule petit gabarit expérimentés d’ici mai 2019
  • Réseau Tao, 1er réseau de France à expérimenter autant de véhicules et marques
  • Réseau Tao 1er réseau de France à expérimenter des bus électriques articulés
  • Objectif : 1er réseau 100% électrique de France d’ici à 2024