Santé, Sécurité et Sûreté : comment Keolis s’engage tous les jours dans les réseaux
 

Du 14 au 18 juin 2021, à l’occasion de la « Safety Week », qui se déroule dans toutes les filiales de Keolis, le Groupe mobilise l’ensemble de ses équipes sur les thématiques de la santé, de la sécurité et de la sûreté des voyageurs et des collaborateurs, des sujets qui sont au cœur de ses valeurs et de sa raison d’être.

Une semaine de sensibilisation et d’échanges

Durant cinq jours, des formations et des conférences sont organisées pour sensibiliser les équipes sur la sécurité de l’exploitation, la sûreté des passagers, la prévention des atteintes sexistes, la sécurité sanitaire ou encore la santé mentale. Cet événement, qui s’inscrit dans le cadre de la politique de responsabilité sociétale du Groupe, permet également aux réseaux de valoriser leurs nombreuses initiatives menées sur le terrain toute l’année et de partager les bonnes pratiques à l’échelle de l’ensemble du Groupe.

Sécurité de l’exploitation : objectif zéro accident

Keolis déploie dans tous ses réseaux une démarche d’amélioration continue de la sécurité qui s’appuie sur un référentiel commun très exigeant. Cette politique dont l’objectif est de tendre vers le zéro accident repose sur des plans d’action adaptés à chaque réseau, la formation des équipes ou de nombreuses actions de sensibilisation du grand public, au-delà des seuls passagers. À Bordeaux, par exemple, notre filiale mène depuis 2017 une campagne pour prévenir les risques d’accident des piétons avec les trams circulant sur la voie publique. En France, de nombreux réseaux, mènent également des actions en direction des publics scolaires pour les former à la sécurité dans les bus (comportement, port de la ceinture de sécurité…).

Sûreté et prévention des incivilités et de la délinquance dans les réseaux

En septembre 2020, le Groupe a signé une convention de partenariat avec la Gendarmerie nationale  pour renforcer leur coopération en matière de lutte contre les infractions et les incivilités dans les réseaux. Depuis, plusieurs réseaux ont décliné localement cette convention à l’image de TBM à Bordeaux. Et à Lyon, TCL et le SYTRAL, et le Préfet du Rhône ont signé en mars 2021 la nouvelle Stratégie territoriale de sécurité et de prévention de la délinquance qui se concrétisera notamment par la généralisation de la vidéo protection en temps réel sur le réseau de métro lyonnais d'ici 2024 grâce à l’installation de 1 600 caméras. Toujours à Lyon, TCL et le SYTRAL poursuivent depuis 2015 l’organisation de « marches exploratoires » afin d’imaginer et de déployer avec des passagères ambassadrices des solutions concrètes pour lutter contre le sentiment d’insécurité et améliorer ainsi les conditions de voyage des femmes au sein du réseau.

Prévention des atteintes sexistes et sexuelles : les réseaux font bloc

De nombreuses actions sont menées localement pour lutter contre les atteintes sexistes et sexuelles dans les transports. À Orléans, notre filiale déploie dans les bus et les trams du réseau TAO une campagne d’affichage pour inviter les victimes de propos à caractère sexiste, sexuel ou dégradant à alerter les autorités et sensibiliser les voyageurs aux risques encourus en cas d’outrage sexiste. A Lyon, le SYTRAL et TCL proposent un guide dédié à cette thématique et mènent régulièrement des campagnes de sensibilisation intitulées « #Les réseaux font bloc » qui invitent les victimes ou les témoins d’actes de harcèlement sexiste à les signaler sur l’appli ou le site Internet du réseau. La même démarche est déployée à Bordeaux  depuis 2017 au sein du réseau TBM.

Sécurité sanitaire : contribuer à la lutte contre le Covid-19

Dès le début de la crise sanitaire, le Groupe et chacune de ses filiales ont déployé de nombreux moyens pour préserver la santé des voyageurs et des collaborateurs : adaptations des plans de transport, nettoyage renforcé des matériels et des stations, mise à disposition de gel hydroalcoolique, campagnes pour faire respecter les gestes barrières, solutions de dématérialisation des titres de transport… Des initiatives ont également été menées localement pour accompagner les services de santé dans la gestion de la crise. En Vendée, par exemple Keolis Santé a déployé une Unité Mobile de Téléconsultation pour soulager les services hospitaliers et faciliter les consultations des publics éloignés des médecins. À Tours, Keolis et Tours Métropole Val de Loire se sont associés pour soutenir le déploiement de la campagne vaccinale. Un service spécial de transport à la demande du réseau Fil Bleu destiné aux personnes de 75 ans et + habitant dans une zone peu dense a été organisé vers les centres de vaccinations situés.

Aux côtés des personnes les plus fragiles

Engagé depuis de nombreuses années en faveur d’une mobilité inclusive, le Groupe déploie, comme à Rennes avec le service STARmeguide de nombreuses actions d’accompagnement pour faciliter les déplacements des personnes souffrant d’un handicap mental. Cette attention portée aux voyageurs les plus fragiles se concrétise également par de nombreuses initiatives locales. À Manchester, par exemple, plus de 120 collaborateurs du service client du réseau de tramway Metrolink ont bénéficié à l’automne 2020 d’une sensibilisation à la santé mentale dispensée par le service de santé publique du Royaume-Uni (NHS). Cette formation leur permet de mieux prendre en charge les voyageurs en situation de détresse mentale, d’être plus attentifs à leurs besoins psychologiques et de les orienter vers des services de soutien appropriés. De son côté, Keolis Canada a remis 40 000 masques à trois associations locales pour contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de problèmes de santé mentale et à rompre leur isolement que la crise sanitaire a renforcé.