Amiens Métropole et Keolis lancent le premier service de BHNS (bus à haut niveau de service) électrique français

Depuis le 11 mai, Keolis exploite à Amiens, pour le compte d’Amiens Métropole, 43 bus 100% électriques, qui circulent sur trois des quatre nouvelles lignes de BHNS (Bus à Haut Niveau de Service). La mise en service de ces quatre nouvelles lignes de BHNS, appelées Nemo, s’accompagne de la refonte du réseau de transport en commun Ametis dont elles constituent la colonne vertébrale. Elles devraient en effet générer plus de 70% du trafic global de l’agglomération amiennoise. Grâce à ce nouveau réseau, Amiens Métropole et Keolis prévoient une hausse de 28% de la fréquentation en cinq ans. Ce lancement marque une étape importante dans le déploiement de la stratégie « électromobilité » du Groupe, qui deviendra, d’ici fin 2019, le plus grand exploitant de réseaux électriques en France.

Exploitant du réseau Ametis à Amiens depuis 2012, où le Groupe a été renouvelé en 2017 jusqu’à fin avril 2024, Keolis assure les services de mobilité proposés aux 180 000 habitants d’Amiens Métropole, répartis dans 39 communes au sein d’un territoire de 350 km2.

A ce titre, Keolis accompagne les fortes ambitions en matière de transition énergétique d’Amiens Métropole - labellisée en 2015 « territoire à énergie positive pour la croissance verte » - qui investit pour progressivement passer au tout électrique.
Illustration de son engagement à intégrer de nouveaux services en faveur d’une mobilité plus durable, Keolis vient de lancer, pour la première fois en France, un service de BHNS électrique.

Premier service français de BHNS éléctrique

Depuis le 11 mai dernier, Keolis exploite, pour le compte d’Amiens Métropole, 43 bus 100% électriques, sur les 136 véhicules de la flotte totale. Dotés de 151 places, ces bus à haut niveau de service circulent sur trois lignes desservant les grands pôles de l’agglomération : centre-ville d’Amiens, équipements de loisirs (hippodrome, mégacité, nouvelle piscine), CHU, campus universitaires, gares et principaux secteurs d’habitation. Les bus bénéficient de portions de circulation en site propre et circulent avec priorité aux feux tricolores durant une plage horaire très étendue (de 4h à minuit), avec une fréquence de passage comprise entre 8 et 10 minutes en heure de pointe. 

Construits par le fabricant espagnol Irizar, ces nouveaux bus écologiques, silencieux et économiques n’émettent aucun polluant atmosphérique et permettent une réduction considérable du bruit et des vibrations. Au-delà de l’expérience des passagers, leur mise en service améliorera donc la qualité de vie de tous les Amiénois.
Première en Europe, ces véhicules électriques se caractérisent par leur système de recharge, soit rapide si elle se déroule au terminus (4 à 5 min en moyenne pour une autonomie de 40 km), soit lente si elle s’effectue au dépôt le soir (entre 3 à 4h pour recharger à 100%). 

Pour préparer le lancement des BHNS électriques et l’évolution des métiers liée à l’exploitation de ces nouveaux véhicules, Keolis a notamment mis en place un dispositif de formation pour plus de 300 conducteurs, ainsi que pour les personnels en charge de la maintenance des véhicules électriques et pour les régulateurs du poste de commande centralisé.

De plus, un nouveau centre d’exploitation et de maintenance certifié HQE, d’une capacité de 155 bus, a été construit à Rivery, en périphérie d’Amiens. Inauguré le 15 avril dernier en présence d’Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports, et d’Alain Gest, Président d’Amiens Métropole, ce site a été conçu pour faciliter la gestion et la maintenance du réseau et pour améliorer significativement les conditions de travail.

Un nouveau réseau plus attractif

Depuis le 11 mai et jusqu’au 16 juin prochain, l’accès à l’ensemble du nouveau réseau Ametis est gratuit, afin de promouvoir la nouvelle offre de transport et favoriser le retour des habitants de l’agglomération et des communes périphériques en centre-ville. Et à compter du 22 juin, toutes les lignes du réseau seront gratuites le samedi.

Pour accompagner ce nouveau réseau, dès le 17 juin, une nouvelle billettique, proposant notamment le post-paiement, sera déployée afin de simplifier le parcours client et une nouvelle gamme tarifaire dite « solidaire » sera établie en fonction des revenus des voyageurs.

Avec la mise en circulation de ces BHNS et la réorganisation du réseau de bus existant, Keolis et Amiens Métropole prévoient une hausse de 28% de la fréquentation d’ici la fin du contrat en 2024.

2019, année clé de l’électromobilité pour Keolis, en France et à l’international

Acteur de la transition énergétique, Keolis s’engage auprès des autorités organisatrices de transport et des voyageurs pour promouvoir une mobilité plus durable.

Outre le BHNS 100% électrique d’Amiens, le Groupe prépare actuellement, en France, le lancement de plusieurs autres transports en commun en site propre (TCSP) : le BHNS 100% électrique de Bayonne-Biarritz-Anglet, le BHNS hydrogène de Pau  et le tram fer de Caen qui s’échelonneront au cours des prochains mois.
En 2019, Keolis deviendra ainsi l’opérateur exploitant le plus grand nombre de réseaux 100% électriques en France.

A Rennes, où la Métropole a acté, depuis 2015, la fin des achats de bus diesel, Keolis expérimente cinq bus standards et un bus articulé de la gamme BlueBus 100% électriques (Bolloré). Deux nouveaux seront en circulation d’ici à 2020.

A Orléans, le Groupe accompagne la Métropole dans sa volonté de parvenir à une offre globale de transport 100% électrique, qui se traduira par le renouvellement intégral de la flotte de bus avec des véhicules électriques d’ici 2024. Le réseau Tao deviendra alors le premier réseau français 100% électrique.

A l’international, Keolis mène également de nombreux projets en faveur de l’électromobilité. Au-delà de ses flottes électriques en Suède et aux Pays-Bas, le Groupe sera bientôt, aux Etats-Unis, à la tête de la 2ème plus grande flotte électrique de la côte Est. Opérateur des bus de Greensboro, en Caroline du Nord, depuis janvier 2019, Keolis a en effet lancé en février dernier la première ligne de bus entièrement électriques de l’Etat. A terme, l’intégralité de la flotte (43 bus) sera convertie à l’électrique.
Sur la côte Ouest, dans le comté de Los Angeles, Foothill Transit a choisi le Groupe pour exploiter son réseau de 147 bus dont 14 électriques et l’accompagner dans son projet de plan de mobilité 100 % électrique d’ici à 2030.
Au Canada, Keolis est devenu, en décembre 2018, le plus grand opérateur d’autobus scolaires de type C 100% électriques en Amérique du Nord.

Fin 2018, le Groupe Keolis exploitait 3 847 véhicules à énergie alternative, dont 312 électriques. 
 

Chiffres clés du nouveau réseau Ametis :

  • 7 millions de km parcourus par an
  • 16 millions de voyages annuels prévus d’ici 2024
  • 4 lignes Nemo de BHNS, dont 3 100% électriques, representant 70% de la fréquentation
  • 110 stations BHNS accessibles et confortables, avec prises USB sur les bancs
  • 1 Liane (service de 4h à minuit)
  • 14 lignes Tempo (anciennement lignes scolaires)
  • 12 lignes de bus “réseau de proximité” de desserte fine des quartiers, connectées aux lignes Nemo via des pôles d’échanges
  • 1 navette de centre-ville gratuite
  • 4 services de transport à la demande
  • 2 000 vélos en location courte et longue durée, dont 970 VAE (vélos à assistance électrique)
  • 4 parc-relais ouverts aux extrêmités du réseau permettant de stationer librement et d’accéder au centre-ville en transport en commun en 15-20 mn
  • 1 service de co-voiturage lancé prochainement
  • 470 collaborateurs