En Australie, Keolis prévoit la mise en service de la plus grande flotte de bus électriques de l’Etat du Queensland

30/09/2021
Le 24 août 2021, Keolis Downer, la filiale de Keolis en Australie, et l’autorité organisatrice des transports de l’Etat du Queensland, ont annoncé le déploiement, d’ici 2023, d’une flotte de 16 véhicules électriques, la plus grande en la matière de l’Etat, et la création du premier dépôt 100% électrique.

La mise en service d’une flotte et d’un dépôt de bus entièrement convertis à l’électrique

Le 24 août 2021, l’autorité organisatrice des transports de l’Etat du Queensland a annoncé son partenariat avec Keolis visant à construire le premier dépôt de bus 100% électrique de l’Etat et à déployer, d’ici 2023, une flotte de 16 bus électriques, acquis auprès du constructeur australien BusTech, ce qui constituera la plus grande flotte de bus électriques de l’Etat.
Structuré autour de seize lignes, dont neuf seront empruntées par ces 16 véhicules zéro émission, ce réseau de bus permet de desservir un bassin de 60 000 habitants, couvrant les environs de Upper Bayside de Brisbane et les banlieues nord de North Lakes, notamment. Actuellement, des bus fonctionnant au diesel sont exploités au sein du réseau.
La mise en service de ces 16 véhicules, en remplacement de bus diesel, permettra d’économiser près de 14 000 tonnes d’émissions de carbone d’ici la fin du contrat et de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des habitants, grâce à une réduction du bruit et de la pollution atmosphérique.
Le dépôt de bus, situé à North Lakes, sera entièrement converti à l’électrique, une première sur le territoire, afin d’accueillir cette future flotte de bus, assurer leur maintenance et leur recharge.
D’un montant de 9,7 M€, ce projet, qui comprend l’acquisition des 16 véhicules et l’adaptation du dépôt, sera financé conjointement par le gouvernement du Queensland et Keolis Downer.
Il s’inscrit dans la volonté de l’Etat de promouvoir la transition énergétique au sein de son territoire, en se fixant notamment comme l’objectif de produire 50% de son énergie à partir de sources renouvelables, d’ici 2030.