Forte croissance pour le Groupe Keolis en 2015 : +12,2%

22-03-2016. Le chiffre d’affaires 2015, en hausse de 12,2 %, atteint 5 milliards d’euros. La rentabilité économique (EBITDA récurrent) est également en augmentation (+6,6%) et atteint 296 M€. L’International connaît une croissance record de son chiffre d’affaires : +30%. La France progresse également avec une hausse de 4% des recettes grâce au développement commercial et à la lutte contre la fraude.

Après la croissance soutenue de 2014, Keolis a continué à délivrer des résultats largement au-dessus du marché en 2015, tout en poursuivant sa transformation, en réalisant des acquisitions majeures et en se développant sur les mobilités connectées.

L’international a connu une année exceptionnelle grâce à l’intégration et aux lancements des contrats remportés en 2014.

En France, Keolis s’est avéré un acteur actif dans la consolidation du secteur de la mobilité multimodale et du stationnement au travers d’acquisitions stratégiques sur ces deux marchés.

Résultats 2015 : Keolis poursuit sa croissance solide

Le chiffre d’affaires du Groupe (n’incluant pas l’activité réalisée par ses filiales minoritaires et notamment au Royaume-Uni) atteint 5 milliards d’euros en 2015, en croissance de 543 millions d’euros par rapport à 2014, soit +12,2%.

Hors effets de change et de périmètre, la croissance organique du chiffre d’affaires s’établit à +7,1%. Cette progression combine, d’une part, la bonne tenue du socle dans l’ensemble des métiers du Groupe (+3,2%) et, d’autre part, l’effet année pleine de nouveaux contrats (+3,9%) notamment au Royaume-Uni (DLR), en Europe Continentale et aux Etats-Unis (Boston).

La rentabilité du Groupe (EBITDA récurrent) est également en hausse par rapport à l’an passé et atteint 296M€ (+6,6%). Les pertes enregistrées lors de la première année d’opération du contrat de Boston sont compensées par la croissance organique des autres activités, tant en France qu’à l’International.

La structure financière du Groupe reste solide et permet d’afficher un levier d’endettement de 1,9x à fin 2015.

Le résultat net part du Groupe en 2015 (33M€) est en hausse de 7M€ par rapport à celui de 2014.

Croissance record à l’international

Un bon démarrage opérationnel des contrats

La première année d’exploitation du métro automatique de Londres, Docklands Light Rail (DLR), a été un franc succès, caractérisé par un dépassement des objectifs d’exploitation exigés par le contrat : 99% de ponctualité et satisfaction client de 88%. Le démarrage satisfaisant de ce contrat dans lequel Keolis est partenaire majoritaire (Keolis 70% - Amey 30%) conforte le leadership mondial du Groupe en matière de métro automatique.

Par ailleurs, sur le dernier semestre 2015, le service des trains de banlieue de Boston a atteint son meilleur niveau de performance opérationnelle depuis dix ans. La ponctualité a atteint 94% en janvier 2016, dépassant l’objectif fixé par l’Autorité Organisatrice, le MBTA.

La deuxième phase de Govia Thameslink Railway (GTR) a été lancée en juillet 2015 avec l’intégration de Southern. Cette franchise ferroviaire est devenue la plus grande du Royaume-Uni en termes de fréquentation, de nombre de trains, de revenus et d’employés. Elle comprend désormais les services de Thameslink, Great Northern, Southern et Gatwick Express. GTR permet le déplacement de 273 millions de passagers par an, emploie environ 6 500 personnes et génère un revenu annuel d’environ 1,3 milliard de livres.  

Renforcement de notre présence sur nos marchés clés

Keolis est l’opérateur de Virginia Railway Express (VRE), le réseau ferroviaire de la banlieue de Washington aux Etats-Unis depuis 2010. Le Groupe, fort d’un taux de satisfaction client de 92%, a été renouvelé pour le contrat d’exploitation du Virginia Railway Express pour une durée de cinq ans.

Au Royaume-Uni, l’extension du tramway de Nottingham a permis de doubler la taille de ce réseau, qui atteint désormais 32 km. 8 millions de voyageurs ont emprunté le tram en 2015 et 16 millions sont attendus en 2016. La satisfaction client est au rendez-vous : elle a atteint 96% en moyenne sur l’année.

Keolis a également renouvelé son contrat pour l’exploitation de la franchise London Midland jusqu’en octobre 2017. Durant le contrat initial, la performance en termes de ponctualité est passée de 79,8% en 2013 à 90% en 2015.

En Allemagne, le Groupe a considérablement renforcé sa présence dans le ferroviaire, dans le Land de Rhénanie du Nord. Il a été renouvelé pour l’exploitation de la franchise Hellweg Netz (5,9 millions train.km). Il a également remporté un nouveau contrat pour 15 ans, qui débutera en décembre 2017, pour l’exploitation de Teutoburger Wald (5,3 millions train.km).

Aux Pays-Bas, Keolis a gagné une nouvelle franchise ferroviaire à Zwenzwoka,  dans la Province de Overijssel, à l’est du pays. Le contrat démarrera en décembre 2017, pour une durée de 15 ans.

En Norvège, le contrat pour l’exploitation du tramway de Bergen a été prolongé de deux ans, jusqu’en juillet 2018. Une troisième phase du projet est en cours de construction, avec 7 km de ligne supplémentaires desservant notamment l’aéroport.

En Suède, le Groupe a remporté et démarré de nouveaux contrats de bus (Dalarna, Karlstad). Sur le volet environnemental, la flotte de véhicules Keolis est désormais 100% « fossil free ».

Diversification dans d’autres modes de transport

En cohérence avec la stratégie d’enrichissement de son offre de mobilité, le Groupe Keolis est devenu en 2015 un acteur multimodal dans plusieurs de ses pays d’implantation, par acquisition ou par le gain de nouveaux contrats.

Ainsi, Keolis, déjà exploitant des tramways de Melbourne et de GoldCoast, est devenu le premier opérateur privé multimodal en Australie, grâce à l’acquisition d’ATE, l’un des principaux opérateurs de bus du pays, en mai 2015. Cette acquisition (136 millions d’euros de CA en 2014 – 1000 bus et 1600 collaborateurs, la plus importante réalisée par le Groupe depuis le rachat d’EFFIA), lui permet d’être présent dans quatre états australiens.

Au Danemark, c’est avec le gain du nouveau contrat de tram-train de Aarhus, deuxième ville du pays (1,2 million d’habitants), que Keolis Denmark, deuxième opérateur national de bus, a diversifié ses activités. Ce gain est emblématique pour le Groupe à plusieurs titres :

  • il s’agit du premier contrat remporté par Keolis Denmark - fruit de la fusion avec Nettbuss Denmark - depuis sa création en 2014
  • ce premier contrat d’exploitation de tramways annonce le début d’opérations multimodales pour Keolis au Danemark  
  • ce service de tram en centre-ville devient “tram-train” en périphérie pouvant atteindre jusqu’à 100km/h

Le réseau, qui totalisera 98 km de lignes, sera lancé au printemps 2017.

Bon bilan commercial en France

Préservation de notre portefeuille de contrats

Peu d’appels d’offres ont eu lieu en France 2015, mais Keolis a conforté ses implantations.

Les contrats urbains d’Alès, Chantilly, Châteauroux, Dreux, Honfleur, Vesoul, PMR de Nice, TAD Rouen, AT SEM Le Mans ont été renouvelés, ainsi que de nombreux contrats en interurbain et en transports spécialisés.

Le Groupe a également remporté de nouveaux réseaux urbains : Beaune, Bourgoin-Jallieu et Miribel.

Les marchés gagnés par appels d’offres en France en 2015 représentent 146 M€ de CA en année pleine. Le solde entre les nouveaux contrats remportés et les contrats perdus est positif à hauteur de 35 M€ de CA en année pleine.

Bonne tenue des recettes commerciales

Malgré un climat économique morose, Keolis a su maintenir des performances au-dessus de la moyenne de la profession, se traduisant par une hausse de +4,0% des recettes commerciales de ses réseaux pour une hausse de fréquentation de +2,3%.

Ces résultats ont pu être obtenus grâce à des actions de conquête et de fidélisation de plus en plus ciblées, ainsi que par les résultats de notre politique de lutte contre la fraude.

Excellent démarrage du nouveau contrat de Bordeaux

Le bilan de la première année d’exploitation du nouveau contrat de Bordeaux, débuté en janvier 2015, est extrêmement positif.

Avec 5 millions de voyageurs supplémentaires, le réseau de transport de Bordeaux Métropole franchit la barre des 130 millions de voyages en 2015, soit une augmentation de la fréquentation de +3,9% par rapport à 2014. Le taux de fraude a parallèlement baissé de 11,2% en 2014 à 10,1% en 2015. De plus, les recettes ont augmenté de +8,5%, en avance sur la prévision contractuelle.

Croissance externe active en interurbain

Après l’acquisition des autocars Striebig en décembre 2014, dont l’intégration au sein du Groupe a été particulièrement réussie, Keolis a confirmé sa volonté d’être actif sur la concentration du marché en interurbain. Le Groupe a en effet racheté les autocars Fouache en octobre, puis a finalisé, le 5 janvier 2016, l’acquisition des Transports Daniel Meyer (Essonne ; CA : 43 M€). Avec cette opération stratégique, Keolis s’est renforcé dans la perspective de l’ouverture du marché en Ile-de-France.

Accélération dans les services aux voyageurs

Kisio, qui emploie 600 collaborateurs, a permis d’accélérer le déploiement de la solution de mobilité connectée PlanBookTicket, qui offre, pour la première fois en France dans le secteur du transport public, la possibilité de planifier l’intégralité de son parcours, acheter son titre de transport et le valider sur son smartphone grâce à une application mobile unique.

EFFIA, solide n°2 français du stationnement

En 2015, la filiale « stationnement » du Groupe Keolis a remporté dix nouveaux contrats et a été renouvelée sur cinq contrats. EFFIA exploite désormais 360 parkings ou voiries représentant 141 000 places.

Pour la première fois depuis sa reprise par Keolis en 2010, EFFIA a réalisé des opérations de croissance externe. La société a racheté l’activité stationnement du groupe Ramery, dans le Nord. Elle est également entrée au capital de la Saemes, SEM stationnement de la Ville de Paris, à hauteur d’un peu plus de 33%, en devenant ainsi l’actionnaire industriel de référence aux côtés de Ville de Paris. Avec 45 M€ de chiffre d’affaires, la Saemes est le deuxième opérateur sur le marché du stationnement en Ile-de-France. Cette opération stratégique renforce la présence d’EFFIA sur le marché francilien, qui représente environ 40% du marché français du stationnement.

Enfin, un partenariat stratégique et capitalistique a été noué avec OnePark, plateforme de réservation de places de parking en ligne et sur applications mobiles.

Perspectives 2016

A l’international

2016 sera marquée par le lancement de la première phase du métro d’Hyderabad, cinquième ville d’Inde.

Ce nouveau réseau de métro automatique aérien constituera une vitrine pour Keolis auprès des mégapoles indiennes souhaitant s’équiper en métro.

Par ailleurs, le Groupe poursuit sa stratégie de développement et de diversification de ses activités dans tous les modes de transport au Royaume-Uni, en Europe continentale, en Amérique du Nord et en Australie.

Keolis maintient en parallèle ses ambitions de développement au Moyen Orient. Dans cette optique, des partenariats stratégiques, dans lesquels Keolis est majoritaire, ont été noués avec Emirates Transport dans les Emirats et Nesma en Arabie Saoudite afin de répondre aux appels d’offres dans la région.

En France

En urbain, l’année 2016 sera marquée par une vague importante d’appels d’offres avec plus de 700 M€ de contrats en renouvellement pour le Groupe.

En interurbain, une concentration du secteur est attendue avec l’application de la loi NOTRe, qui prévoit le transfert aux Régions de la compétence transport des Départements à compter du 1er janvier 2017 pour les lignes régulières et du 1er septembre 2017 pour les lignes scolaires. En 2016 Keolis sera donc particulièrement attentif aux opportunités de croissance externe.

En stationnement, EFFIA compte poursuivre sa croissance organique en répondant à une quarantaine d’appels d’offres en 2016. En parallèle, EFFIA s’intéressera à toutes les opportunités d’acquisitions.

Les nouvelles mobilités

Ce début 2016 est marqué par l’entrée du Groupe Keolis dans les nouvelles mobilités, via des partenariats stratégiques visant à compléter sa stratégie multimodale.

  • LeCab : en s’associant au leader français du VTC, Keolis enrichit son offre de mobilité en intégrant des solutions de transport personnalisé. Ce partenariat commercial et capitalistique stratégique renforce le positionnement multimodal de Keolis et va permettre à LeCab d’accélérer son développement hors de l’Ile-de-France, en s’appuyant sur l’implantation nationale de Keolis.
  • Navya : en nouant un partenariat avec ce fabricant français de véhicules  électriques autonomes sans conducteur, Keolis va exploiter des flottes de navettes autonomes. Ce mode de transport est une nouvelle mobilité incontournable à moyen et long termes, qui s’intègre dans l’offre multimodale de Keolis.

Keolis a toujours su intégrer et promouvoir de nouveaux modes de transport afin de répondre à l’évolution des besoins grandissants de mobilité des citoyens. Le Groupe poursuit sa politique avec ces deux nouveaux partenariats, qui lui permet de se positionner sur le marché des nouvelles mobilités.