Keolis exploitera le nouveau métro de l’aéroport de Pudong International, à Shanghai

24-10-2017. Shanghai Keolis remporte son deuxième contrat de métro automatique en Chine. La joint-venture créée en juin 2014 entre les groupes Shanghai Shentong Metro (51%) et Keolis (49%) exploitera la nouvelle ligne de métro automatique reliant les quatre terminaux de l’aéroport de Pudong International, à Shanghai. Ce nouveau projet permet à Keolis de réaffirmer son leadership en métro automatique, tout en renforçant son ancrage en Chine.

Un deuxième projet de métro automatique pour Keolis en Chine

Le 29 septembre 2017, Shanghai Keolis a remporté le contrat d’exploitation et de maintenance du nouveau métro automatique de l’aéroport de Shanghai, Pudong International. Ce contrat, d’une durée totale de 20 ans, comporte plusieurs phases. La première, d’une durée de 5 ans, débutera en juin 2019. A l’issue de cette première étape, un deuxième contrat portant sur les 15 années d’exploitation à suivre sera alors signé.

L’aéroport de Pudong International accueille 60 millions de voyageurs par an, une forte fréquentation qui devrait augmenter dans les prochaines années. Afin d’accompagner cette croissance, des travaux d’extension ont été entrepris, visant à faire passer la capacité d’accueil de l’aéroport de 60 à 80 millions de voyageurs annuels, et un projet de métro automatique a été lancé. Ce projet a pour objectif de relier les terminaux existants (T1 et T2) aux nouveaux terminaux de l’aéroport (S1 et S2).

La nouvelle ligne qui reliera alors les quatre terminaux devrait transporter 250 000 voyageurs par jour. Longue de 7,8 km, elle fonctionnera 24h/24, 7j/7.

Ce métro, qui fonctionnera à l’aide d’une technologie CBTC (Communications Based Train Control) – système de contrôle automatique du métro fonctionnant grâce à la communication continue entre le véhicule et les ordinateurs pilotant le trafic – pourra atteindre une fréquence de passage très élevée (4 minutes en heures de pointe, 5 minutes hors pointe). Bien que le métro soit automatique, un conducteur sera à bord dans le cadre de ce projet.

Ce nouveau contrat est emblématique pour Keolis qui, implanté en Chine depuis 2014, consolide progressivement son ancrage dans le pays et enrichit sa compréhension des besoins de mobilité locaux.

Pionnier du métro automatique, Keolis continue d’enrichir son expertise à l’international

Pionnier et leader mondial du métro automatique, le Groupe exploite actuellement 4 réseaux de métro automatique dans le monde :

  • Le métro de Lille, premier métro automatique sans conducteur du monde (1983).
  • Le métro de Lyon, et la première ligne (D) métro intégralement automatisée grâce à un système CBTC (1991).
  • Le métro de Rennes, où le Groupe exploite déjà la ligne a et bientôt la nouvelle ligne b dont le lancement est prévu à horizon 2020.
  • Le réseau de Docklands Light Railway (DLR) à Londres, au Royaume-Uni.

 

La fin de l’année 2017 sera marquée par plusieurs lancements majeurs :

  • Le métro d’Hyderabad, en Inde, qui sera l’un des plus longs réseaux de métro aérien au monde.
  • Le lancement de la ligne 8.3, la première ligne de métro automatique de Shanghai, en Chine.