Keolis ouvre la troisième section du métro automatique d’Hyderabad, en Inde

Keolis a lancé, le 20 mars 2019, l’avant dernière section du métro automatique d’Hyderabad, exploité depuis novembre 2017. 10 km de lignes supplémentaires s’ajoutent ainsi aux 46 km du réseau existant. Le métro connecte désormais la ville d’est en ouest pour offrir aux habitants d’Hyderabad une alternative plus fiable, plus écologique et plus moderne en matière de transport. Cette extension dessert de surcroît un pôle majeur d’activités HITEC City (Hyderabad Information Technology and Engineering Consultancy), qui attire chaque année de nombreuses entreprises et de nouveaux résidents à Hyderabad.

Cette ouverture marque une avancée majeure vers les 67 km de lignes prévus d’ici la fin de l’année. Désormais, le réseau compte 56 km de lignes automatiques desservant 48 stations à travers la ville. Une fois achevée, cette ligne transportera plus d’un million de passagers chaque jour.

Une nouvelle section pour relier le centre économique d’Hyderabad

De Ameerpet à Hitec City, huit nouvelles stations réparties sur dix km connectent l’ouest de la ville au centre d’Hyderabad. Très attendue par les voyageurs, cette nouvelle section dessert un pôle d’activités d’envergure (Hitec City) où se concentrent de nombreuses entreprises IT et pharmaceutiques internationales. Outre le levier de compétitivité que représente ce mode de transport pour la mégalopole, un allègement conséquent du trafic routier, dans cette partie de la ville régulièrement surchargée aux heures de pointe, est attendu dans les mois suivants la mise en service. L’ouverture de cette section devrait se traduire par le doublement de la fréquentation de voyageurs sur l’ensemble du réseau.

Un challenge technique supplémentaire

La nouvelle section constitue une prouesse technique d’un point de vue opérationnel. Outre les nombreuses courbes présentes le long de l’itinéraire, les métros circulent selon le modèle « twin single-line » sur la nouvelle ligne, chaque voie pouvant être utilisée aussi bien dans un sens que dans l’autre. Ce mode d’exploitation, rendu possible grâce à la technologie de pointe du CBTC (Communication-Based Train Control) sur laquelle repose le fonctionnement du métro d’Hyderabad, sera utilisé jusqu’à la construction de la voie de retournement après la station de Hitec City. 

Keolis, leader mondial dans l’exploitation de métros automatiques

Outre le métro d’Hyderabad, le Groupe exploite ou prépare actuellement le lancement de réseaux de métros automatiques dans plusieurs villes :

-    En France :

  • A Lille, avec la ligne 1, la plus ancienne du monde, inaugurée en 1983, et la 2
  • A Lyon, avec la ligne D et prochainement la B
  • A Rennes, avec la ligne A et prochainement la B

-    A l’international :

  • Au Royaume-Uni, à Londres, avec le Docklands Light Railway.
  • En Chine, à Shanghai, en ville, et prochainement à l’aéroport de Pudong, où l’ouverture de la future ligne de métro automatique circulaire est prévue en septembre 2019.
  • Au Qatar, à Doha, où un lancement devrait intervenir dans les prochaines semaines.
  • En Allemagne, à Francfort, avec le projet de navettes automatiques qui desserviront les terminaux de l’aéroport à partir de 2023.