Keolis, pionnier de l'exploitation de lignes interurbaines au bioGNV

En Auvergne-Rhône-Alpes, les autocars interurbains de la ligne la plus emblématique du territoire roulent au bioGNV (Gaz Naturel pour Véhicule). C'est une première pour la région et pour Keolis Drôme Ardèche, première filiale du Groupe à mettre en service cette motorisation bas carbone sur une ligne interurbaine.

Accompagner la région Auvergne-Rhône-Alpes vers des énergies propres

Depuis juin 2020, Keolis Drôme Ardèche remplace les autocars diesel de la plus importante ligne de la Région (X73) par des autocars GNV alimentés à 50 % en bioGNV (gaz d'origine renouvelable). Cette motorisation durable a été identifiée par Keolis et l'AOM comme la solution la plus pertinente pour répondre aux besoins du territoire, lors de l'appel d'offres lancé à l'échéance du contrat d'exploitation et de maintenance du réseau. « Les nouvelles énergies étaient l'une des grandes thématiques du cahier des charges de la région, se rappelle Saïd Darraz, Référent technique Keolis Secteur Dauphine Savoie. La ligne X73 est symbolique avec 300 000 voyageurs et 1,3 million de kilomètres parcourus tous les ans. C'est aussi la plus longue du réseau puisqu'elle parcourt 80 km pour desservir l'axe Aubenas-Privas-Valence-Valence TGV avec des services voitures journaliers de 280 kms en moyenne. Les véhicules électriques ne permettaient pas de répondre à de tels besoins d'exploitation en termes d'autonomie, c'est pourquoi nous nous sommes orientés vers le GNV qui offre entre 500 et 600 km d’autonomie ».

Moins d'émissions polluantes et moins de nuisances sonores

Le GNV est une véritable alternative aux produits pétroliers, puisqu'il permet une baisse drastique des émissions de CO2, de particules et de NOx (oxydes d'azote). Et avec le bioGNV, l'empreinte environnementale du carburant est plus faible encore, car c'est un gaz produit et consommé localement, à partir de déchets organiques (ordures ménagères, produits agricoles ou résidus de l'industrie agro-alimentaire). Plus propres, les véhicules GNV sont aussi plus silencieux et bénéficient d'une plus grande autonomie que les véhicules électriques. Autant de vertus pour répondre aux objectifs de Keolis et des Autorités Organisatrices de Mobilité en matière de transition énergétique et apporter plus de confort aux voyageurs.

Miser sur des stations d'avitaillement en propre pour garantir la continuité de service

Assurer la disponibilité de l'énergie et donc la continuité de service, c'est essentiel pour Keolis. C'est pourquoi, la filiale a fait le choix, après étude des stations publiques susceptibles d'émerger sur le territoire, d'investir dans deux stations à charge rapide d'avitaillement en bioGNV situées à proximité de ses dépôts et des têtes de ligne des terminus. « Disposer de stations en propre permet de ne pas être tributaire de station publique pour s'approvisionner en énergie et donc de ne pas perturber l'exploitation et la continuité de service de nos lignes, explique Saïd Darraz. L'autre avantage, c'est l'évolutivité de nos stations qui nous permettra de répondre à nos besoins futurs après la conversion d'autres autocars ».

Accompagner le changement pour rouler en toute sécurité

Passer d'un moteur diesel à un moteur alimenté au bioGNV ne s'improvise pas. Il faut mettre en conformité les installations, dépôts et ateliers, respecter des normes de sécurité strictes, être habilité, mais aussi former le personnel de maintenance et d'exploitation. Autant de mesures prises par la filiale pour prévenir tous les risques et rassurer les collaborateurs, notamment les conducteurs, premiers concernés par ce changement. « Nous les formons à l'utilisation des écrans embarqués des différents capteurs de sécurité qui alertent en cas de fuites de gaz, précise Saïd Darraz. Nous les formons également à la prise en main de ces nouveaux véhicules, qui offrent certes un confort et une souplesse de conduite supérieurs par rapport aux motorisations classiques, mais nécessitent de changer certaines habitudes. Notre objectif, c'est qu'ils puissent rouler en toute sécurité et sérénité ».

Tirer profit des enseignements de cette première expérience

Dix-huit mois après le lancement des 14 autocars alimentés au bioGNV, le bilan est positif, tant du côté des collaborateurs, que des voyageurs et de la collectivité. Une prouesse d'autant plus remarquable pour Keolis Drôme Ardèche, qui a été pionnière et réalisé la transition au lendemain du grand confinement de 2020. Pour Saïd Darraz, la réussite d'un projet d'une telle ampleur repose sur plusieurs ingrédients : une étroite collaboration entre différentes équipes en interne, l'adossement à un fournisseur industriel expert dans le domaine des stations d'avitaillement, et un travail bien en amont de la mise en service pour prendre en considération l'ensemble des contraintes opérationnelles et règlementaires. « Chaque service apporte sa pierre à l'édifice : le service études et méthodes d'exploitation pour dimensionner et chiffrer nos besoins, le service achat parc du Groupe pour identifier le type de véhicules et le fournisseur  ; le service HSE pour les formations, le contrôle de gestion pour veiller à la cohérence de nos choix d'investissement avec les objectifs de la collectivité,  le service marketing pour sensibiliser les voyageurs ; et enfin moi-même au service technique pour étudier la consommation d'énergie journalière, les coûts de roulage ou encore les investissements ».

« Keolis nouvelles énergies tour »

Pour accompagner ses clients Autorités Organisatrices de Mobilité dans leur politique de transition énergétique et les éclairer sur les différentes options, Keolis organise des tournées dans plusieurs villes de France. L'objectif : encourager l'adoption d'une nouvelle génération de véhicules fonctionnant uniquement aux énergies bas carbone (bioGNV, électrique, hydrogène…).

Les experts en énergies alternatives de Keolis partagent leurs connaissances et leurs visions des différentes énergies alternatives et des matériels roulants existants avec les élus des collectivités. Ils échangent ensuite sur les moyens d’accéder à une mobilité plus durable, en apportant des solutions concrètes sur le déploiement opérationnel des véhicules à énergies alternatives.

Deux éditions des « Keolis nouvelles énergies tour » ont déjà eu lieu, en 2019 et fin 2021, donnant lieu, comme dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, à la mise en service de flottes de véhicules plus propres.

Chiffres clés : Keolis Drôme Ardèche

  • 14
    autocars GNV alimentés à 50 % en bioGNV
  • 1 voyage
    à bord de la ligne X73 émet environ 3 fois moins de CO2 que le même voyage à bord d'un véhicule diesel
  • 2 stations
    d'avitaillement dans les dépôts Keolis Drôme Ardèche à Portes Les Valence et Privas avec Keolis Drôme Ardèche